Témoignages

    « Le petit Jésus de la crèche vous crie Tendresse…pour tous les humains ; Il ouvre ses bras à l’univers tout entier mais d’abord aux petits et aux pauvres… »                                                                                                                                 pte sr Magdeleine
Béthanie, près de Jérusalem 22 août 1982   Ceci est mon testament   Je ne possède rien et c’est ainsi que je souhaite mourir. […] C’est un trésor bien plus précieux que l’or et l’argent que je voudrais léguer, non seulement à ma famille et à la Fraternité, mais à tous les hommes… Ce trésor, c’est la conviction inébranlable que Dieu existe et qu’Il est Amour.
Depuis 1971, un festival de musique se tient dans la ville de Roskilde au Danemark ; il dure une semaine. La musique est au centre de cette manifestation bien sûr. Cette année 145 musiciens du monde entier y ont participé. Mais il y avait aussi des peintres graffitis, des poètes, des organismes qui faisaient réfléchir sur des thèmes variés : le capitalisme, les banques, la corruption, l’immigration etc.…Il y avait dans les 130.000 participants dont 30.000 bénévoles. La majorité logeait sous des tentes. Vous pouvez imaginer le spectacle…
Une sœur vivant au Cuba écrit ceci pour souhaiter la grâce du Ressuscité à l’occasion des fêtes pascales. "Pâque de Résurrection : la Vie a vaincu la mort. Tous les jours! Le Ressuscité ne se rend pas présent dans ce qui est extraordinaire, mais, comme le dirait p.s. Magdeleine, notre fondatrice, dans ce qui est « extraordinairement simple ».
 Durant le temps de Noël les petites sœurs de Varsovie, en Pologne, sont sorties pour rencontrer des personnes sans-abri ou vivant dans la rue. Chacune d’elles raconte ce qu’elles ont vécu et reçu de ces rencontres. De PS Violeta : Pour l’organisation de ce Message de Noël nous nous sommes laissées guider par le coeur. Nous avons voulu simplement partager la Paix et la Joie, apportées par ce Dieu descendu sur notre terre comme un tout Petit Enfant, pauvre, impuissant... Cet Enfant, plein de confiance, nous tend les mains et par un sourire nous invite à le prendre...
« Tu aimerais aller cette année à la communauté de Damas ? Oui, bien sûr !!! »… et c’est dans un grand enthousiasme qu’avec mes sœurs, Jeanne d’arc et Mariam Nour, je quitte le Liban pour Damas. Je retrouve avec joie ce quartier dans lequel j’ai vécu ma seconde année de postulat, notre paroisse, nos voisins.
 
 
 

Contacts