Intervention du Père Antoine KERHUEL

Les images que nous transmettent les medias disent quelque chose de notre monde mais nous savons aussi combien elles peuvent être construites pour susciter en nous des réactions, des positions, des émotions. De même les chiffres ne nous disent qu'une partie de la vérité. Par exemple le PIB (produit national brut)  évalue la réalité commerciale, financière des états et leur développement mais ne dit pas les richesses culturelles, philosophiques, humaines, religieuses de leurs habitants.

En ces jours où nous écoutons les rapports des petites soeurs des différents continents, il était bon que le P. Antoine Kerhuel, jésuite, nous aide à approfondir notre regard sur ce que vivent nos peuples, ce qui les conditionne et donc nous influence aussi quand nous parlons de notre vie et de la situation de ceux avec lesquels nous vivons. Il nous a invitées à ne pas perdre l'espérance, à voir les lumières qui se trouvent dans nos réalités car la personne humaine, quel que soit son conditionnement humain, physique, etc., est plus grande que ce qui va mal. Nous sommes enfants de Dieu, aimés et sauvés, et là est notre dignité. L'espérance que nous ne devons pas perdre, c'est que le monde reconnaisse cette dignité de chacun. Cela demande conversion, témoignage, et notre vie fraternelle, communautaire, quelque fragile qu'elle soit parfois, montre que le monde peut être différent, que des réalités très diverses peuvent vivre ensemble. Témoignage humble et grand à la fois.

 C'est aussi notre mission.

 
 
 

Contacts